5 fraudes dont vous êtes (peut-être) victime

November 5, 2020 Seth Spriggs

Au Canada, environ 6 détaillants sur 10 sont victimes d'au moins une fraude au cours de l'année¹. De quelles fraudes risquez-vous d'être victime? Et surtout, comment vous en protéger? Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la majorité de ces fraudes ne proviennent pas des employés. Voici cinq stratèges frauduleux dont vous devez vous méfier, et cinq façons de vous en protéger!

1. Le « trop-payé »

Un client vous téléphone pour obtenir des informations sur vos produits et services. Vous faites bien votre travail de vendeur et il finit par vous passer une belle commande. Le client fait cependant une erreur et vous remet un chèque pour un montant supérieur à ce qui était convenu. Pas de problème, vous encaissez le chèque et vous remboursez le montant excédentaire par un transfert bancaire à votre client. Malheureusement, le chèque est sans fonds, mais vous avez « remboursé » ce faux client avec de l'argent bien réel.

Pour vous protéger contre cette fraude : ne remboursez rien tant que vous n'avez pas la confirmation que le chèque est provisionné ou, tout simplement, refusez le premier chèque et demandez à votre client de vous en faire un autre.

2. Les fausses annonces et les faux repertoires

Il s'agit d'une technique tout indiquée pour frauder les PME : un individu communique avec vous pour mettre à jour vos informations pour une annonce gratuite ou un répertoire gratuit. Quel commerçant dira non à une publicité qui ne lui coûte rien? Le problème, c'est que votre commerce sera aussi inscrit dans un répertoire payant, et cette inscription vous coûtera très cher! Le fraudeur pourra « prouver » que vous lui avez passé une commande avec le relevé de l'appel téléphonique et les informations non disponibles publiquement que vous lui avez données. Il pourra même montrer votre réelle inscription ou votre réelle annonce dans un répertoire… que personne ne consulte.

Pour vous protéger contre cette fraude : ne transigez qu'avec des publications reconnues et vérifiez l'identité réelle des vendeurs qui vous téléphonent.

3. Les fournitures de bureau à prix excessif

Vous recevez un appel de l'entreprise où vous achetez vos fournitures de bureau ou vos cartouches d'encre. Le vendeur veut vous parler d'une offre spéciale ou simplement confirmer une commande. Dans les faits, c'est un fraudeur qui vous facturera des fournitures à prix exorbitant.

Pour vous protéger contre cette fraude : vérifiez toujours si la commande dont on vous parle est réelle. Aussi, ne fournissez jamais vos informations bancaires à quelqu'un qui vous téléphone. S'il prétend travailler pour une entreprise reconnue, prenez note de son nom, et rappelez vous-mêmes l'entreprise en confirmant le numéro de téléphone sur son site web.

4. La fausse monnaie
C'est le moment le plus occupé de la journée, les clients font la file et vous ne savez plus où donner de la tête. Un client vous paie un petit achat avec un gros billet, et vous lui remettez sa monnaie sans vérifier si le billet est un faux. S'il l'est, vous ne pouvez pas le déposer à la banque ni obtenir un remboursement. Le phénomène de la fausse monnaie est plus répandu qu'on ne le croit. Environ 10 millions de dollars de faux billets sont saisis chaque année au Canada.

Pour vous protéger contre cette fraude : vérifiez les billets à chaque transaction, et formez vos employés pour qu'ils les vérifient. La Banque du Canada donne des instructions simples pour détecter les faux billets. Confirmer qu'un billet est légal ne prend que quelques secondes.

5. Les logiciels antivirus
Un technicien de la compagnie qui fait votre logiciel antivirus, ou un autre logiciel ou même votre système d'exploitation vous téléphone parce qu'un problème a été détecté. Par chance, la solution est gratuite. Vous n'avez qu'à télécharger une petite application que ce technicien utilisera pour régler le bogue en quelques minutes. En réalité, votre ordinateur n'a aucun problème et votre téléchargement permettra à un fraudeur d'avoir accès à des données très sensibles, comme le mot de passe de votre compte de banque.

Pour vous protéger contre cette fraude : méfiez-vous de toute personne qui vous téléphone à propos d'un problème informatique, et ce même si votre ordinateur semble réellement avoir un tel problème. Les compagnies de sécurité informatique ou de logiciel n'agissent pas ainsi.

1 Selon Statistiques Canada, 57 % des détaillants canadiens ont été victimes de fraude en 2008.

Article précédent
Aidez vos clients à vous trouver en ligne grâce à la recherche des bons mots-clés
Aidez vos clients à vous trouver en ligne grâce à la recherche des bons mots-clés

Plus de 3,5 milliards de recherches sont menées chaque jour sur des moteurs de recherche comme Google. Ains...

Article suivant
Prévention de la fraude
Prévention de la fraude

Les petites entreprises ont souvent des moyens limités pour contrer la fraude. Pourtant, les petites entrep...

×

Prénom
Nom
Nom d'entreprise
J'accepte de recevoir par courriel d'autre contenu promotionnel et éducatif des Pages Jaunes
Merci!
Error - something went wrong!