Quel sera le meilleur plan de match ?

 

 

Quel sera le meilleur plan de match ?

La stratégie est une clé essentielle pour la réouverture de votre entreprise.

 

Alors que les entreprises canadiennes se démènent pour relancer leurs activités, il y aura forcément plus d’un à-coups. Se réorganiser sur le tas est une tâche ardue. Il n’existe aucun manuel, ni aucun précédent et il est impossible de prédire l’avenir, alors se doter d’un plan de reprise des activités - ainsi que d’un plan B - est la meilleure stratégie à adopter.

 

Analyser.

Vu les nombreux enjeux opérationnels et financiers avec lesquels se dépêtrer, cela peut sembler difficile de savoir par où commencer. Commencez par dresser un bilan complet de tout ce que vous avez. Concentrez-vous d’abord sur l’examen de votre équipe, de vos clients, de vos fournisseurs, de vos revenus et sur les dernières recommandations émises par les organisations de santé publique afin de bénéficier d’un tableau complet de la situation. Quelle est la situation d’ensemble ?

« La première étape est de déterminer si votre entreprise peut vraiment rouvrir », dit Dan Kelly, président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). « Vous assurez de ne pas être en infraction avec les règles gouvernementales est d’une importance capitale ».

Durant la pandémie, l’équipe de Kelly a géré plus de 27 000 appels de propriétaires de petites entreprises qui avaient des difficultés à naviguer dans cette nouvelle réalité économique. Tenez-vous informés en surveillant les règles de réouverture des gouvernements fédéral et provincial, ainsi que les informations émises par Santé Canada et par les autorités sanitaires provinciales sur les questions relatives au COVID-19 en milieu de travail. 

Lors de votre évaluation, orientez vos objectifs en prenant en compte la situation actuelle. Quelle est votre nouvelle réalité ? Déterminez comment répondre aux nouvelles exigences nécessaires pour faire prospérer votre entreprise et vérifiez aussi si des ressources gouvernementales sont disponibles pour vous aider. 

 

Mobiliser.

«La deuxième étape consiste à rassembler votre équipe, ce qui s’est malheureusement avéré être plus compliqué que quiconque l’aurait pensé initialement, » confie Kelly.  

«Comme les subventions salariales n’ont pas été mises en œuvre dès le début, beaucoup de chefs d’entreprise ont été contraints de licencier des employés sur le champ. Maintenant, ils les rappellent et il s’avère que certains d’entre eux hésitent à revenir. Une hésitation en partie due à des préoccupations personnelles en matière de sécurité — nous venons de passer trois mois durant lesquels on disait aux gens de rester chez eux ».

D’autres facteurs incluent les questions de transport public et de garde d’enfants, ce à quoi s’ajoute une concurrence croissante avec la prestation canadienne d’urgence (PCU), certains employés choisissant cette prestation plutôt que de retourner travailler, indépendamment du fait que c’est un gros non-non. Expliquez clairement à vos employés le nouveau protocole sanitaire en place dans votre entreprise, tout en vous préparant à essuyer des refus. Avez-vous un plan de recrutement ?

Une fois que vous aurez une idée claire et précise concernant le personnel, vous pourrez vous concentrer sur la reprise de vos activités de façon réaliste et réalisable. Il y aura, bien sûr, de nouveaux problèmes ainsi que de nouvelles opportunités. Cherchez la croissance dans des endroits inattendus ou auxquels vous n’auriez pas pensé avant. Mettez-vous en lien aussi bien avec des personnes qui travaillent dans votre domaine qu’avec des entrepreneurs d’autres secteurs que vous connaissez. Faites des recherches sur les tendances de votre industrie dans d’autres régions du Canada et dans d’autres pays. 

 

Réinventer.

« La troisième étape représente le plus gros défi de tous—retrouver vos clients », explique Kelly. « Les deux tiers des entrepreneurs sont inquiets que leurs clients continuent de rester chez eux ».

Le « nouveau normal » n’est pas juste une expression. Afin de répondre à la demande, vous devez suivre l’évolution constante des goûts, des valeurs et des désirs de vos clients. 

« On voit des restaurants qui se concentrent sur les options de livraison et de vente à emporter et d’autres commerçants qui offrent la vente directe sur le trottoir. Les entraîneurs personnels ont quitté les salles de gym pour offrir des cours en ligne. Des entrepreneurs ont dû effectuer des changements majeurs durant la pandémie et certains des changements qu’ils ont opérés seront des changements à long terme ».

 

Kelly estime que de nombreuses entreprises utilise la technologie de façon novatrice pour donner une nouvelle direction à leurs activités.

 

« Beaucoup d’expérimentations ont eu lieu durant la pandémie et certaines de ces expériences auront porté leurs fruits et continueront de marcher ».

 

Être flexible est la meilleure défense, surtout lorsque la perspective d’une deuxième et d’une troisième vague signifie que les conditions inhérentes à la pandémie pourraient être présentes pour un moment. N’ayez pas peur non plus de changer d’idée : si quelque chose ne marche pas, laissez tomber et passez à autre chose. En d’autres mots, échouez vite et avancez rapidement. 

 

Alors que vous préparez les prochaines étapes, n’oubliez pas de prendre votre temps. Aligner votre planification, vos équipes, vos fournisseurs et vos clients vous permettra de rester flexibles, concentrés et de poursuivre vos activités.

Lire plus...

Article précédent
La distanciation physique sur le lieu de travail
La distanciation physique sur le lieu de travail

Comment pouvez-vous adapter votre lieu de travail en période post-épidémique pour garantir la santé et la s...

Article suivant
Inscrivez-vous: les avantages d'un profil d'entreprise
Inscrivez-vous: les avantages d'un profil d'entreprise

La gestion de votre réputation en ligne est essentielle pour la croissance à long terme de votre entreprise...

×

Prénom
Nom
Nom d'entreprise
J'accepte de recevoir par courriel d'autre contenu promotionnel et éducatif des Pages Jaunes
Merci!
Error - something went wrong!